CALIENTE POOL, le spécialiste de la pompe à chaleur pour piscine

Comment faire des économies d’énergie avec sa piscine ?

Avoir une piscine pour se rafraichir et passer de bons moments, d’accord, mais limiter sa consommation c’est bien aussi. A l’heure de l’écologie, essayons de réduire notre impact sur l’environnement, voici quelques conseils.

Les trois pôles de consommation dans une piscine :

L’énergie électrique : l’électricité consommée par la pompe de filtration, l’éclairage ou un mode de chauffage telle qu’une pompe à chaleur.

L’eau : pour remplir le bassin mais aussi avec les contre lavages du filtre et l’évaporation.

Les produits de traitement : chlore, brome, régulateurs de PH ou anti algues

Les dimensions de la piscine

Avant toute chose, construisez une piscine qui répond à vos besoins.  Avez-vous vraiment besoin d’une grande piscine ? N’hésitez pas à réduire la largeur et la profondeur du bassin pour réduire le volume. A titre d’exemple, une piscine  de 10x5x1.5m représente un volume d’eau de 75 m3. Pour un bassin de 10x4x1.3m, il faut compter 52m3. La différence est conséquente.

Plus la piscine sera grande plus les coûts d’entretien seront élevés : quantité d’eau, puissance de la pompe de filtration, consommation de produits d’entretien et consommation d’énergie plus importante si vous chauffez l’eau.

La forme de la piscine

Privilégiez une forme simple pour votre piscine : rectangle, carrée, ronde ou ovale. L’eau circulera mieux et la filtration sera plus efficace. Pour une piscine de forme complexe, vous devrez installer une pompe plus puissante pour filtrer correctement l’eau.

Un réseau hydraulique optimisé

La circulation de l’eau entre le bassin et le local technique se fait par un circuit hydraulique. Pour limiter les pertes de charge ne placez pas votre local technique trop loin ou trop bas par rapport à la piscine. Limitez la longueur des tuyaux et choisissez un diamètre plus important. Mettez des coudes plutôt à 45°qu’à 90°, les tuyaux rigides sont également à privilégier.

Bien choisir l’emplacement de votre piscine

Il est aussi primordial de bien choisir son emplacement, elle doit être exposée un maximum au soleil, ainsi l’eau sera chauffée naturellement et gratuitement.

Votre bassin doit être protégé des vents dominants, non seulement pour le confort de baignade, mais aussi pour éviter la déperdition de chaleur et l’évaporation.

Sachez que plus de 90% de la déperdition de chaleur de l’eau se fait en surface.

Idéalement les arbres ne doivent pas être trop proches de votre bassin pour éviter de salir l’eau mais aussi pour ne pas trop l’ombrager.

Couvrir sa piscine : première nécessité

Partant du constat que l’eau se refroidit majoritairement en surface, il est primordial de couvrir votre bassin pour limiter la déperdition de chaleur. Il existe différents types  de couvertures : bâches à bulles, couverture à barres, volets, abri.  A vous de choisir la couverture la plus adaptée à votre situation. Bon à savoir : une piscine non couverte peut perdre jusqu’à 5°c la nuit. Les bâches à bulles en plus de limiter la déperdition de chaleur, réchauffent  l’eau avec les rayons du soleil.

Une pompe et un filtre adaptés à la piscine

La pompe de filtration représente 90% de la consommation électrique d’une piscine non chauffée.

Le débit de la pompe de filtration doit être adapté au volume d’eau de la piscine. Le débit est exprimé en m3/h.

Pour déterminer le débit minimum de la pompe adaptée à votre bassin, divisez par six le volume total à filtrer en une heure.

Par exemple : Pour filtrer un bassin de 60m3, il vous faudra à minima une pompe de 60/6= 10 m3/heure.

Il existe des pompes à vitesse variable dont on peut régler la puissance selon ses besoins.

En période de forte fréquentation, vous augmentez la vitesse et vous la réduisez la nuit par exemple.

Les pompes à vitesse variable permettent de faire des économies et ont une durée de vie plus importante.

Le choix du filtre est aussi important car s’il est trop petit il s’encrassera rapidement et provoquera d’importantes pertes de charge. Il est préférable de sur dimensionner un petit peu votre filtre de façon à augmenter  la finesse de filtration. Prenons l’exemple d’une piscine de 60m3, la filtration du volume total doit être effectuée en 4h, soit 60m3/4h= 15m3/h le débit minimum de votre filtre sera de 15m3/h.

Le chauffage de piscine

Les piscines s’équipent de plus en plus d’un chauffage de piscine : solaire ou électrique la consommation est différente.

Le chauffage solaire a l’avantage de ne pas consommer d’énergie électrique, il est écologique  par contre il dépend entièrement du soleil. Le gain en température est donc aléatoire.

Les échangeurs sont couplés au système de chauffage de la maison, ils sont assez énergivores et plutôt conseillés aux petits bassins.

La pompe à chaleur est le mode de chauffage le plus vendu actuellement car il offre un rendement exceptionnel, il consomme moins que ce qu’il ne restitue. C’est un investissement qui est vite rentabilisé car on y gagne en confort de baignade.